AUTO FORUMS

Le site auto forums

Boîte de vitesse et pollution : le cas Audi Boîte de vitesse et pollution : le cas Audi
C’est confirmé ! Aux USA, le constructeur Audi a réellement « magouillé » ses moteurs afin de réussir avec brio les tests antipollution. Le... Boîte de vitesse et pollution : le cas Audi

C’est confirmé ! Aux USA, le constructeur Audi a réellement « magouillé » ses moteurs afin de réussir avec brio les tests antipollution. Le trucage s’est fait par le biais d’un logiciel sophistiqué, mais extrêmement puissant et efficace.

Un aveu de Volkswagen

boite-de-vitesseLes boîtes de vitesse, sur lesquelles les roulements à rouleaux cèdent progressivement leur place aux paliers lisses, peuvent être trafiquées… à condition d’avoir les moyens techniques et financiers d’Audi. La marque a réussi à développer un logiciel spécial capable de manipuler le « comportement » des boîtes de vitesse automatiques présentes sur quelques-unes de ses voitures. Plus précisément, ce logiciel a la capacité de baisser les chiffres indicatifs du volume d’émission de gaz polluant par les véhicules concernés. Ainsi, les tests ne détectent rien d’anormal. Volkswagen, la maison mère d’Audi, a fait des confidences, confirmant les rumeurs et soupçons au magazine allemand Süddeutsche Zeitung. Le test avait été mené par le CARB (California Air Ressources Board). Pour Volkswagen, ce dispositif n’a rien d’illégal, car ayant déjà été communiqué aux autorités allemandes.

Volant et logiciel

une-audiLe scandale a été lancé par le quotidien allemand Bild. Ce dernier a révélé dans une de ses parutions que durant des tests, certains véhicules affichaient une pauvre consommation de carburant, après qu’elles aient détecté que le volant subit une rotation de 15 degrés. Cette situation est typique d’un test d’homologation. Le quotidien a même révélé que ce sont les voitures équipées de moteurs V6 à essence ou diesel (boîte de vitesse automatique) qui sont concernées. Volkswagen vient donc de confirmer les dire de Bild. Ce n’est pas la première fois que le groupe est impliqué dans ce genre de tricherie. Une affaire similaire s’est déjà produite, toujours aux États-Unis, exposant le groupe multinational à des poursuites judiciaires. Dans le cas présent, on ignore encore ce qui se passera par la suite.

admin

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.